Sevens Story

La naissance des World Series

Il faut attendre décembre 1999 pour voir le rugby à 7 “se professionaliser”, à l’instar du XV, grâce à la création du premier circuit mondial : les World Rugby Sevens Series. La première étape a lieu à Dubaï, dans l’historique Sevens Stadium qui accueille depuis, chaque année, le lancement de la saison. Parmi les pays sélectionnés pour accueillir un tournoi, la France en fait partie.

Malheureusement côté français, l’apprentissage parmi l’élite est compliqué et nos Bleus peinent à se hisser en haut du tableau. Seule prouesse réalisée par les Tricolores : la victoire lors du Tournoi de Paris en 2005.

Et le 7 en France ?

Si le sevens français rayonne à l’international, il prend de l’ampleur également au sein du sol de l’hexagone. Avec l’apparition des World Sevens Series et l’intégration du 7 aux Jeux Olympiques, les tournois se multiplient au niveau amateur. Sous l’impulsion notamment de la Fédération Française de Rugby.

De nombreuses associations commencent alors à voir le jour, et un propre circuit français va être lancé en 2015 : le Circuit Élite. Rassemblant les meilleurs joueurs de 7 en France, il donne un élan considérable à cette discipline.

En 2019, cette idée est adaptée au niveau européen avec la création des Sevens European Sevens Series, qui ont connu leur deuxième édition cette année.

Pour les joueurs professionnels, le lancement de l’In Extenso Supersevens apporte là aussi une nouvelle dimension au 7. Après une première édition en 2020 à la Paris la Défense Arena, cette compétition prendra elle aussi le chemin d’un véritable circuit à l’été 2021 et montre aujourd’hui toute l’évolution des mentalités concernant le 7 en France.

Né en 1883 du côté de l’Écosse, le rugby à 7 ne commence qu’à véritablement exister dans le paysage rugbystique français à la fin du XXème siècle. En effet, c’est en seulement en 1973 que la première équipe de France de sevens est créée dans le cadre du tournoi de Murrayfield. Pas de début en fanfare du côté de l’Écosse inventrice de la discipline : trois matchs, trois défaites pour nos Bleus…

Malgré tout, le 7 de France poursuit son aventure sur la scène internationale dans les années suivantes et se lance en 1976 dans le Hong Kong Sevens, tournoi mythique avant de participer à la première Coupe du monde en 1993.

La professionnalisation

Malgré la création des World Series en 1999, aucun joueur n’est considéré comme “joueur de sevens” professionnel durant les années 2000. Ce sont des quinzistes appelés en fonction des tournois. Il faut attendre 2011 pour voir les premiers contrats fédéraux parmi lesquels on retrouve l’illustre capitaine de France 7 : Terry Bouhraoua.

Cette prise en considération tardive prend tout son sens en raison de la future intégration du rugby à 7 aux Jeux Olympiques de Rio en 2016.

Les filles profitent également de cet engouement avec le lancement de la première Coupe du monde en 2009, à laquelle la France participe, et celui des World Women Sevens Series pour la saison 2012-2013. C’est l’heure également pour elles des premiers contrats…